Cagnotte pour la restauration des vitraux de l’église

Dans le cadre des actions de l’association église Saint-Maurice, et notamment celles destinées à promouvoir notre village hors du cadre habituel, nous travaillons régulièrement avec des étudiants. Cette année, il a fallu s’adapter à la situation, l’idée de créer une cagnotte pour la rénovation des vitraux exceptionnels de l’église est née. Nous rappelons que le legs fort généreux ne couvrira pas entièrement les travaux d’embellissement intérieur. Donc ce qui peut être payé grâce à la trésorerie de l’association de par ses activités non lucratives, économisent le legs et les finances communales ! La cagnotte a démarré très vite en décembre, les étudiants, « à fond » ont très bien joué le jeu en relayant le projet autour d’eux, parents, amis, universités, réseaux sociaux. L’association a aidé la cagnotte à hauteur de 3400 euros par ses fonds propres et en communiquant sur sa base de données. Par contre, je crains que le message soit mal passé.  L’idée était vraiment de communiquer au-delà du cercle habituel et de faire connaître le projet et Neuville, beaucoup plus loin. Nous avons envoyé des mails qui ont eu peu de retour. Je crains que les destinataires aient pensé que nous les sollicitions à nouveau directement pour mettre la main à la poche. C’était tout le contraire qui était prévu, nous avons tous quelque part, une tatan, un cousin, un vieux pote, pour qui le patrimoine tient à cœur et qui est prêt pour aider. Si tel est le cas, je prie les adhérents et sympathisants de m’excuser au nom et pour l’association. Nous nous sommes mal compris. La cagnotte est rentrée dans sa dernière ligne droite début février puisque les étudiants ont rendu leur mémoire le 9 mars 2021, date à laquelle nous avons décidé de la stopper ensemble. Cohérence de cette collaboration novatrice oblige. Une dernière campagne d’information a été lancée. Elle a eu un beau développement, le montant total atteint a été de 7560€. Cela permet la rénovation sûre et certaine de deux vitraux, voire trois vitraux, l’association complètera. Notre ambitieux projet avait misé sur 4 vitraux, mais sur cette courte et morose période, c’est déjà très bien de réussir 2.5. Le projet de cette restauration a été soutenu par tous les départements de Rhône Alpes, plus Paris, région Parisienne et l’Yonne. Une dynamique est née, bravo et merci à tous les participants. Thierry Vigier